business plan exemple excel gratuit

Business plan exemple Excel gratuit

4.6
(14)

Business plan exemple Excel 100% gratuit pour vous aider au montage financier de votre entreprise. Téléchargez ci-dessous le document, immédiatement et sans inscription. Aidez-vous du tutoriel si besoin.

Le business plan chiffré est un document incontournable de la création d’entreprise.

Pourtant, c’est aussi le document le plus difficile à réaliser.

  • Si vous passez par un expert-comptable pour réaliser votre business plan, vous aurez à payer entre 500€ et 1500€,
  • Si vous réalisez le plan chiffré selon votre propre format, vous risquez de ne pas être crédible auprès des financeurs.

Il vous faudra donc un document fiable, construit dans les règles de l’art, simple à modifier, maîtrisable par vous-même.

Voici une trame-exemple qui pourrait grandement vous faciliter la tâche.

Voyons cet exemple de business plan 100% gratuit à télécharger.

Business plan exemple gratuit à télécharger.

Cliquez ci-après pour télécharger notre exemple de business plan 100% gratuit sous Excel. Ce modèle vous permettra de chiffrer votre activité sur 3 ans.

Une fois téléchargé, le document, prenez-en connaissance, mais ne foncez pas tête baissée, lisez plutôt ce qui suit.

Que contient le business plan exemple ?

Cet exemple de business plan chiffré contient deux onglets principaux.

1) L’onglet de saisie des données.

Il faudra renseigner dans cet onglet :

  • votre statut juridique (qui influera sur les calculs d’impôts et de cotisations sociales),
  • vos besoins de démarrage : il s’agit de toutes les dépenses et investissements que vous allez réaliser avant même de commencer votre activité. Tentez de ne rien oublier. Munissez-vous de devis et faites des recherches de prix. Dans la dernière ligne, saisissez votre « trésorerie de départ » : c’est le montant que vous devez avoir sur le compte au moment du début effectif de votre activité (en effet, il n’est pas envisageable de démarrer avec une trésorerie à zéro !),
  • le financement des besoins de démarrage : il s’agit de la manière dont vous aller financer les besoins de démarrage décrits au point précédent. Allez-vous utiliser votre argent personnel, celui de votre entourage, ou celui des banques ? N’hésitez pas à modifier l’intitulé des libellés, en inscrivant par exemple le nom de la banque ou de l’organisme qui vous octroie un prêt.
  • vos charges fixes : ce sont les dépenses récurrentes auxquelles vous devrez faire face en situation d’exploitation. Là encore, le plus dur est de ne rien oublier !
  • votre chiffre d’affaires : inscrivez un chiffre moyen par jour, et le business plan exemple effectuera les calculs automatiquement. Soyez prudent et progressif la première année. Saisissez des pourcentages d’augmentation du chiffre d’affaires pour les deux années suivantes. Attention, il y a un tableau pour l’activité « service » et un pour l’activité « vente de marchandises » :
    • un service ne nécessite pas ou très peu d’achats (uniquement du temps passé ou de la main d’oeuvre),
    • à l’inverse, une vente de marchandise nécessite d’avoir acheté au préalable la marchandise à revendre ou la matière à transformer,
  • vos charges variables : il s’agit d’un pourcentage à saisir, qui concerne uniquement la partie vente de marchandises :
    • par exemple, si vous achetez des coques de téléphone à 20 € pour les revendre 40 €, vous devrez saisir 50%,
    • autre exemple, si la fabrication de vos boîtes de conserve vous coûte en moyenne 3 € l’unité (incluant matière, pot, couvercle et étiquette) et que vous les vendez 9 €, alors vous devrez saisir le pourcentage de 33%,
  • votre besoin en fonds de roulement : saisissez le nombre de jours moyens entre une vente et la réception du paiement, et d’autre part entre un achat de marchandise ou de matière et le décaissement correspondant. Ces données impacteront directement la trésorerie de votre entreprise,
  • vos salaires versés à vos employés et votre rémunération de dirigeant : saisissez les montants, les cotisations sociales se calculeront automatiquement (estimations). N’oubliez pas d’indiquer si vous bénéficiez ou non de l’Acre (réduction des charges sociales pour les créateurs d’entreprise),
  • enfin, deux indicateurs vous donneront un premier aperçu de la viabilité de votre entreprise :
    • seuil de rentabilité : si la mention « non rentable » apparaît, cela signifie que vous avez trop de charges compte-tenu de votre chiffre d’affaires,
    • niveau de trésorerie de départ : si la mention « trop faible » apparaît, cela signifie qu’il faudra revoir votre niveau de trésorerie initial (à corriger dans la cellule B33).

2) L’onglet Plan financier à imprimer.

Le deuxième onglet vous permet de visualiser et d’imprimer la totalité de votre business plan exemple.

Les différents tableaux valorisent vos hypothèses : rentabilité, trésorerie, évolution de l’activité, etc.

Les principaux tableaux du business plan exemple sont les suivants :

  • tableau d’investissement et de financement : il reprend tous vos besoins initiaux, équilibrés en fonction des sources de financement,
  • salaires et cotisations sociales : ce tableau fait l’état des salaires et indemnités versés aussi bien aux employés (éventuels) qu’aux dirigeants,
  • amortissements : il s’agit de la répartition dans le temps des investissements réalisés au démarrage de l’activité. En effet, ces investissements ne sont pas considérés comme une charge devant peser uniquement sur la première année, mais bien comme une dépense à répartir sur leur durée de vie et d’utilité pour l’entreprise,
  • compte de résultats prévisionnel sur 3 ans : il s’agit d’un tableau majeur qui montre la rentabilité de l’activité sur les trois premières années d’exercice,
  • soldes intermédiaires de gestion : ils décrivent les différentes strates de rentabilité selon une présentation différente,
  • capacité d’auto-financement : ce tableau décrit les flux financiers réels (corrigés des amortissements « fictifs » et des remboursements d’emprunt « réels ») aboutissant à une idée de la capacité de l’entreprise à financer l’avenir par elle-même,
  • seuil de rentabilité : il décrit le niveau de chiffre d’affaires à atteindre pour être « rentable »,
  • besoin en fonds de roulement : il décrit le décalage qui peut exister entre les flux de trésorerie entrante et sortante, compte-tenu du délai de paiement accordé aux clients, et au délai de paiement moyen obtenu des fournisseurs,
  • plan de financement à trois ans : il est une projection de la manière dont l’entreprise se finance à horizon des trois ans,
  • budget prévisionnel de trésorerie : autre tableau majeur, il présente la situation de trésorerie mois par mois sur la première année d’activité.

Vous disposez à présent d’un business plan complet et professionnel !

Quelques informations importantes concernant le business plan exemple Excel.

Voici quelques points importants concernant le business plan exemple :

  • Tous vos chiffres doivent être justifiés, par des recherches, des devis, ou encore une étude de marché.
  • S’il vous manque des données, sachez prendre l’initiative : à vous de rechercher l’information. Soyez dynamique et professionnel.
  • Ne montrez pas un chiffre d’affaires trop ambitieux, notamment la première année.
  • Si vous constatez une trop faible rentabilité, ne modifiez pas les chiffres artificiellement. Tentez de comprendre en quoi votre modèle économique ne convient pas : pas assez de marge ? pas assez de clients ? problème de temps ou d’organisation ?
  • Les montants à saisir doivent toujours être hors taxes, et cela quelque soit votre statut juridique ou votre régime fiscal. En effet, un business plan chiffré doit toujours s’établir hors TVA.
  • N’hésitez pas à montrer votre business plan à un expert-comptable pour avoir son avis.
  • En cas d’échec à obtenir des financements, ne vous découragez pas : repensez votre modèle économique et préparez un meilleur document.

Quelques clés pour un business plan réussi.

Ne faites pas un business plan pour faire un business plan. Il s’agit avant tout de tester votre activité et d’anticiper les points de blocage.

Vous devez maîtriser votre document, savoir l’expliquer, le but étant de vous convaincre vous-même et de convaincre les financeurs.

Préparez-vous aux questions-pièges :

  • qu’est-ce qui explique un tel niveau de chiffre d’affaires ?
  • pourquoi une telle évolution de chiffre d’affaires entre l’année 1 et 2 ?
  • d’où vient votre capacité à générer autant de trésorerie ?
  • quel est votre taux de marge ?
  • comment résumer votre modèle économique ?
  • pourquoi investissez-vous moins d’argent à titre personnel que le montant que vous demandez à la banque ?
  • comment vous refinancer en cas de coup dur ?

Ce business plan exemple peut être votre meilleur allié, encore faut-il que vous le maîtrisiez parfaitement !

Vous pouvez noter cet article :

Combien d'étoiles mettriez-vous ?

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 14

Pas encore de vote ! Soyez le premier.