excel astuce

Formule TRI Excel (taux de rentabilité interne) : explication

4.9
(13)

Formule TRI Excel (taux de rentabilité interne) : explication. Comment marche la formule TRI ? Quelle utilité ? Voici un exemple simple à télécharger.

La formule TRI Excel permet de calculer le taux de rentabilité interne d’un investissement, ou « retour sur investissement ». Le résultat de la fonction TRI est donc un taux exprimé en pourcentage.

La formule TRI Excel est utile en particulier pour calculer la rentabilité d’un investissement immobilier : elle est très utilisée par les investisseurs qui comptent tirer des revenus réguliers de leur achat, par exemple des revenus locatifs.

Mais elle peut aussi servir pour calculer le taux de rendement d’une machine ou d’un véhicule. Par exemple, si vous achetez un véhicule de transport dont la durée de vie est limitée, vous pouvez calculer sa rentabilité en prenant en compte son coût de départ et les revenus qu’il génère par son utilisation courante.

La formule TRI est très facile à construire, pour peu que les données de base soient bien organisées. Reste à bien saisir la signification de la formule : c’est ce à quoi cet article va vous aider, à travers un exemple concret (et même deux).

Remarque : la formule TRI Excel en anglais correspond en anglais à IRR (Internal Rate of Return).

Voici donc le fonctionnement et l’explication de la formule TRI Excel.

Voir aussi notre FORMATION EXCEL gratuite

Formule TRI Excel (taux de rentabilité interne) : comment ça marche ?

La formule Excel TRI se construit de la manière suivante :

=TRI (plage de données)

La plage de données se compose de tous les flux de trésorerie entrant et sortants, dans l’ordre chronologique :

  • la première donnée est le montant de l’investissement initial, qui doit donc être une valeur négative,
  • les données suivantes sont les revenus générés par l’investissement sur toute la période de temps concernée par le calcul de rentabilité (le plus souvent ces revenus sont mensuels ou annuels). Ce sont donc des valeurs positives mais il peut y avoir des valeurs négatives, par exemple si un investissement complémentaire est réalisé, ou si le bien acquis au départ doit être rénové, réparé, entretenu…

Si vous contractez un emprunt pour acheter le bien ou l’immeuble, la première valeur doit être le premier montant de remboursement de l’emprunt (mensuel ou somme annuelle). Le reste de la plage doit comprendre les revenus générés ainsi que les autres montants de remboursement d’emprunt. La dernière donnée peut être le montant encaissé suite à la revente du bien (déduction faite de l’emprunt à solder, éventuellement) : c’est-à-dire le capital récupéré au final.

Sur quelle période la plage de données doit-elle s’étendre ?

Pour bien construire la formule TRI, il faut savoir jusqu’où la plage de données doit s’étendre, autrement dit sur quelle période.

La réponse est simple : s’il s’agit d’un bien, la période doit s’étendre jusqu’à son obsolescence complète, ou jusqu’au moment de sa revente. S’il s’agit d’un immeuble, la période doit s’étendre jusqu’à la revente du bien.

Illustration :

exemple fonction TRI excel

Deux exemples de fonction « TRI » dans un fichier à télécharger.

Mieux qu’un long discours, ces deux exemples de fonction TRI seront parlants.

Cliquez ci-après pour télécharger les deux exemples d’utilisation de la fonction Excel TRI, c’est gratuit :

La fonction TRI Excel ne fonctionne pas ? Les causes.

Si la fonction TRI ne fonctionne pas, c’est peut-être tout simplement que vous avez oublié de saisir les montants de dépenses en valeur négative. Souvenez-vous que le premier montant de la plage de données doit être négatif.

D’autres fonctions expliquées et astuces Excel.

Cliquez ici pour accéder à notre liste de fonctions Excel expliquées.

Vous pouvez noter cet article :

Combien d'étoiles mettriez-vous ?

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 13

Pas encore de vote ! Soyez le premier.

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner